Depuis les résultats des Européennes, le PS, en chute libre, se remet en question......

Pauvre biquette........

Ils réfléchissent à l'avenir parce que, bien sur, si ils ne réagissent pas, il y a de fortes chances que la prochaine fois ça soit encore pire pour leur carcasse...

Les mots fusent avec (une) conviction (molle)

"Re-fondation"
"Il faut un électrochoc"
"Construction d'une maison commune de la gauche"
"Nouvelle gouvernance"
"Changement radical"

Mais franchement.....

BANDE DE GROS NASES C'ÉTAIT BIEN AVANT QU'IL FALLAIT Y PENSER

Aujourd'hui, c'est trop tard.
Vous ne méritez plus qu'on vote pour vous.


Faut il rappeler à l'instar d'un David Vincent essayant de convaincre ce monde incrédule que c'est déjà arrivé, qu'en 2002 vous vous êtes fait sortir par Le Pen !

C'est (au moins) à ce moment là qu'il fallait le FAIRE le changement radical.
Le faire VRAIMENT.

Mais non.
Vous avez tenté de noyer le poisson, une fois de plus.
Vous avez préféré vous pinailler comme des gosses, en laissant un peu plus la méfiance, à votre égard, s'installer.
Vous avez pensé qu'il était plus judicieux, de vous vautrer, en place public, dans la fiente de vos égos.

Vous étiez en campagne pour les Européennes et quel a été "l'évènement" (mot bien mal choisi) qui a été le plus médiatisé ?

Votre programme ?
Votre profond engagement ?

Non, se fut la (pseudo) rencontre/réconciliation entre Aubry et Royal à une semaine de l'élection......

Vous nous prenez vraiment pour des bouffons n'est ce pas ?

Face à un Sarko droit dans ses bottes, qui depuis bien longtemps à su imposer de façon indiscutable sa  souveraineté au sein de l'UMP, (la base pour un parti politique qui veut être cohérent au yeux des électeurs) vous, vous n'en êtes même pas rendu, à l'intro, au petit "a", au prémisse.......

Vous n'incarnez plus la gauche Française et vous savez pourquoi ?
Parce que vous n'êtes plus un parti de gauche tout simplement.

Comment osez vous vous prétendre encore de l'héritage de Léon Blum ?

Lâchez l'affaire.
Vous ne réussissez qu'à être pathétique.

Pourtant..... Oui, portant, des raisons d'être à (de ?) gauche, ce n'est pas ça qui manque ces derniers temps......

En attendant, qu'un "lectrochoc" arrive dans le paysage politique, nous subissons au quotidien les foudres du Sarkozysmes..... Et pour combien de temps encore ??