Amis Clashien

Amies Clashienne

Nous sommes fin septembre, mais c'est déjà noël

4 "nouveaux" concerts du Clash, provenant de leur (sublimissime) tournée au Japon viennent d'apparaître sur le net.

The_Clash___1982_02_01___Tokyo__Japan__Poster

J'ai mis "nouveau" entre guillemet car pour être précis (mon père était horloger) sur les 4,

2 sont effectivement inédits (ceux du 28/29 janvier).

Les 2 autres sont ce que l'on appelle dans le jargon de l'endiablé bootlegger des Upgrade (c'est à dire provenant d'une nouvelle source sonore et donc souvent de meilleure qualité)

i_1

Attention !
Ami(e)s mélomanes
comprenons nous bien.

 

Quand on parle de "meilleure qualité sonore" à propos des Clash
il faut dans l'instant, prendre du recul.

Il existe très très peu d'enregistrements live du clash de bonne qualité.
Et encore moins d'enregistrements qui allient à la fois un bon son et une belle performance... (le Shea Stadium, est pour moi de la merde...)

Pour avoir parlé avec de nombreuses personnes qui les avaient vu en vrai, chacun d'eux m'a
systématiquement confirmé que les Clash, en live, avaient un son pourri (à croire qu'ils le faisaient exprès...)

Globalement ils jouaient fort, vite et souvent approximativement...

57534189

 

Punk quoi ! C'est sur que si vous préférez les trucs "léché" je vous conseille de passer votre chemin. 

Pour essayer rapidement de décrire le son du groupe on pourrait dire que : 

En général la basse passe à l'as (Paul where are you ?)

La lead Guitar est ENORME (Shut the fuck up Mick !!!)

La voix est repoussée dans ses pires retranchements, ce qui a fait dire à Strummer, qu'il se faisait penser à un morse, hurlant sur sa banquise, tentant vainement de surpasser l'orchestre de marteau piqueur se tenant derrière lui.

Quand à la batterie, Topper était un excellent batteur, et grâce à sa technicité il a sauvé le groupe plus d'une fois, mais à cette période, la qualité de son jeu dépendait surtout de la qualité du matos de son dealer.....

Soyons honnête

Dans la série de concerts sus nommées, ça déraille à tout va.

La performance varie selon les soirs, de catastrophique (certes) à (n'ayons pas peur des mots)

magnifique....

57534156

 

Strummer est parfois exténué et ou malade (à écouter les versions de Bankrobber et complete control du 24 janvier).

Topper est méchamment "deep in ze dope" et parfois ouch ! c'est triste à entendre (perd ses baguettes, se perd dans le final d'un fill ravageur ou pire parfois il n'arrive pas à garder le tempo).

Mick (surnommé à l'époque "Elizabeth taylor" du à son comportement de "Diva") nous honore plus qu'à notre tour de quelques riffs tout à fait........beaux mais faux

Quand à Paul...... A chaque fois que Strummer prononce son nom, le public féminin entre en transe... Alors à ce niveau là, la basse est un peu secondaire....

Mais, malgré qu'ils soient, (très souvent) bourrés, (trop souvent) défoncés, (souvent) exténués (ou tout ça à la fois)
A chaque concert ils donnent tout !

J'aime ça et continue à respecter ça, parce j'en ai peu connu des groupes comme ça.

57534233

Ils donnent tout
Tout ce qu'ils leur restent

Comme si le 3éme rappel était à jamais leur dernier tour de piste,
un dernier rite tribal un dernier sabbat frénétique
annonçant la fin du monde.

Que cherchons nous, quand nous déplaçons nos vénérables popotins, jusqu'à une salle de concert, alors qu'il y a Pernaud à la TV, si ce n'est le frisson ?

Et croyez moi, face à ce public très très TRES enthousiaste, les Clash leur donnent ce pourquoi ils sont venues, c'est à dire se

 

Prendre une bonne dose de wild rock'n roll
un pur shoot sensoriel et essentiel d'énergie
et de rage fiévreuse

57534245

I miss you guy


Oui, Cette énergie galvanisante qui malgré les années, les morts, les factures, la bêtise insondable de l'UMP, l'aliénation du quotidien, le manque de tune permanent, le manque de temps surtout..... Vous fait croire que TOUT est encore possible


Que tant que des mecs jouerons leur boogie like that, il restera un espoir.

Un espoir que la digue peut encore lâcher... Et je dis ça, alors que j'habite sur les bords du fleuve.

57534203

 

Oui les Clash restent pour moi The only band that matter.... 

Definitly !

 

J'aimerai finir cet article (faut que je recentre ça part en sucette) en vous restituant l'époque/période dans laquelle se trouve le groupe quand ils attaquent cette tournée.

 

Nous sommes tout début 82

 

Leur dernier album en date Sandinista ! ne se vend pas terrible, ils sont d'autant plus dans la mouise, que pour le vendre au prix d'un seul LP (Sandinista est un triple vinyle) ils avaient convenu avec leur Label de rogner sur pas mal de leurs royalties...

Du coup ils sont fauchés.

 

Le manque d'argent, les tournées incessantes, l'addiction de Topper de plus en plus dur, le combat d'ego entre Jones et Strummer (orchestré par Bernie Rhodes pour beaucoup), entraînent le groupe au frontière du nervous breakdow sans retour

et la suite on la connait.....

 

A la fin de cette tournée dans le far east (Japon, thailand, Australie) Topper se fera éjecter.

Ce qui scellera, ni plus ni moins la fin du groupe.

57534262

 

Tout ce qu'ils feront par la suite sera moins bon (et de loin).

En virant Topper, Strummer tue L'ALCHIMIE.

 

L'alchimie c'est de la magie, ça ne s'achète pas.
C'est néanmoins ce qui différencie les bons groupes des autres.

 

Oui c'est bien triste d'autant plus que, à l'écoute de ces concerts, le plaisir qu'ils prennent à jouer ensemble pour ce public chaud bouillant crève les tympans (ils improvisent à fond la caisse et certaines versions de Radio Clash/junco partner/magnificent 7/Charlie don't surf sont superbes) et face à l'énergie incroyable qu'ils déploient, on a du mal à croire que ce groupe n'a plus que quelques mois à vivre.

Oui, il faut écouter ces concerts, sans les envisager comme une énième tournée.

Mais comme un document

un manifeste.

Les Clash à leur apogée

57534171

Si vous rencontrez des difficultés à télécharger certains fichiers faites le moi savoir et je vous renverrai un autre lien

 

Shibuya Kokaido, Tokyo, Japan 24th January 1982
High bitrate mp3
disc1 http://www.megaupload.com/?d=7KU38HXY
disc2 http://www.megaupload.com/?d=6TE4XW1F

Festival Hall, Osaka, Japan 25th January 1982
High bitrate mp3
disc3 http://www.megaupload.com/?d=A57DP7HR
disc4 http://www.megaupload.com/?d=667HG41M

Nakano Sun-Plaza, Tokyo, Japan 28th January 1982
High bitrate mp3
Disc1 http://www.megaupload.com/?d=L4H9CI3C
Disc2 http://www.megaupload.com/?d=G7FEUOOI

Nakano Sun-Plaza, Tokyo, Japan 29th January 1982
High bitrate mp3


Disc3 http://www.megaupload.com/?d=59NQLI91
Disc4 http://www.megaupload.com/?d=PHQUYDJV

57534269