Ce week end, pris d'une envie impérieuse d'écouter du son, et plus que tout du bon, je n'ai pu résister, comme il m'arrive de le faire dans ces moments de manque, à plonger la tête la première dans ma collec' de vinyles.

J'aime bien et les dimanches après midi pluvieux sont des moments tout à fait opportun.

Parfois, je m'y plonge sans savoir exactement ce que je cherche, quel style ? quelle époque ? Non je m'y plonge avec juste envie de farfouiller et si la chance est au rendez vous, tomber et redécouvrir un vinyle dont j'avais complétement oublié l'existence et le poser sur ma platine est toujours un grand kif......

vv
Louons le seigneur créateur de la platine vinyle
et du chocolat blanc qui ne contient pas un 1 gramme de cacao dedans

Et puis d'autres fois, comme ce week end, j'ai été pris par une envie précise, celle d'écouter des bandes originales de films....

Me demandez pas pourquoi, je ne saurais répondre à cette question ???

Je ne sais plus trop si j'ai déjà raconté cette histoire ici même (peut être au tout début ???) mais à une époque de ma vie ou je samplais à tout va, je m'étais composé une discothèque "vinylistique" en tout genre.
Et les BO y tenaient en bonne place (C'est de la bonne chair à samples).

Du Ennio Morricone à la pelle
un petit Nino Rota de derrière les fagots
Une petite compile des Goblins (que j'avais vaguement volé a un mec...)
Une poignée de BO de Carpenter (écoutez donc le dernier Zombie zombie)
Une pincée de diverses BO, de films obscures (des films "disco", des films d'horreur italiens...)
Et puis et puis et puis...... une fumeuse compile de classiques du cinéma français, blindée de compositions de Philippe Sarde.

sarde_auxerre4

Grand compositeur (pour les initiés) de bandes sonores pour le cinéma, il débuta sa carrière par "Les choses de la vie"  de Claude Sautet.

affiche_Les_Choses_de_la_vie_1969_1

Vous vous souvenez peut être de sa scène d'ouverture ?

Le film commence par l'accident de voiture (de Michel Piccoli), que l'on voit au ralenti ?
Minot, elle m'avait marqué.

Bon le thème musical de ce film est, il faut bien l'admettre, du bien bellouvrage.
Une jolie pièce de piano/violon fort mélodique.

Mais en faisant quelque recherches sur le web, je suis tombé sur la version chantée de ce morceau, nommé "La chanson d'Hélène", un magnifique et vibrant duo interprété par Romy Shneider et Michel Picolli

Ou là là ! c'est grandiose !!

Je l'écoute en boucle depuis 48h.

Et en entendant la voix à la fois fragile et sensuelle de Romy Shneider, j'ai du mal à me sortir du crâne sa fin tragique....

romy

Romy you touched my heart !!
Et c'est pas tous les jours que ça m'arrive...

Une dernière chose, les paroles de ce morceau, sont de Jean Loup Dabadie.
Well done buddy !

Bon trêve de blabla, je vous propose de découvrir cette pépite et je suis prêt à parier qu'elle rappellera des souvenirs enfouis, aux moins jeunes d'entre vous.