Monsieur, vous avez une banane dans l'oreille.
Comment ?
Monsieur, vous avez une banane dans l'oreille !
Pardon ?
Monsieur, vous avez une banane dans l'oreille !!

Parlez plus fort, je vous entends mal, j'ai une banane dans l'oreille.

Après cette citation/introduction, qui mérite une intense réflexion, voici, dans une gouaille destiné à rendre hommage à Frédéric Dard (très humble, hommage, faut pas déconner), un court récit tout à fait authentique, je le précise, vécu, à nos corps défendant, par ma compagne et moi même.

Bien qu'à bien y réfléchir, je préfère largement son corps au mien :

Froid de canard à Montélimar !

image002

L'aut' jour, avec ma légitime, on a trainé nos guêtres jusqu'à Montélimar, histoire de voir, si par hasard, ce bled pourrait pas convenir à nos vieux jours...

Pour être honnête, moi ça m'empêche pas de dormir, mais faut bien admettre que l'idée de quitter paname la travaille sérieux la gamine.

On se baladait donc par ci par là, mais surtout dans le centre ville, qu'avait comme bonne idée notable de laisser la part belle aux arpions des flâneurs, et plus généralement à tous ceux qu'ont des esgourdes fragiles.

Le maire dans un accès de bonté ou plus certainement, après un repas bien arrosé aux frais du contribuable, avait décrété n'écoutant que son courage d'élu ou son taux d'alcoolémie, que les seules engins tolérables dans c'te rue, devait être, au max', les caisses à savon...

205_caisse_savon

Forbidden les bagnoles !
Prière d'aller faire du boucan et de polluer, plus loin.

On battait donc le pavé, comme deux touristes lambda.
Je nous ai même surpris à faire du lèche vitrine !

Faut y que je sois amoureux tout de même.

C'était pas désagréable vous me direz, pas pire qu'un rencard chez le dentiste, surtout qu'faut bien admettre qu'après lui avoir mis 2 polichinelles dans le tiroir, les moments dans l'année, exclusivement réservé aux amoureux que nous sommes, se comptent sur les doigts de la main du baron Empain.

Seulement voilà, patatra ! Comme dirait l'autre, qui manquerait de vocabulaire, à ce tableau, quasi idyllique, je me dois dans l'instant, endosser mon costard de casse burne et d'y ajouter illico, une ombre.

Dans ces chouettes ruelles, blindées de pavetons que n'aurait pas renié le soixante-huitard de bon gout, régnait un de ces mistral des plus glacial, à vous geler sur place, le plus balèze, des plus prudents des esquimaux...

Résultat des courses ?


Je vous le donne en mille, me vl'à à l'heure ou je vous cause, pleins de frissons, avec en prime un tarin déversant des hectolitres de mucus, à en faire pâlir de jalousie le plus fanatique des amateurs d'huitres...

C'est pas original, mais faut croire que c'est de saison.

Conclusion qui s'impose :

Si tu traines à Montélimar,
t'as toutes les chances de ramener bien plus que du nougat.

nougat2