Au début je croyais qu'on m'avait jeté un sort.
Un mauvais sort bien entendu.

L'idée m'ébranlait d'autant plus, que je crois fort peu à tout ce folklore...

"Pragmatique je suis" comme dirait Yoda, qui, par contre, existe bel et bien, car je l'ai vu à la TV,
Ce qui prouve bien que c'est vrai, non ?



yoda

Yoda revenant d'une soirée avec Galliano
et se disant tout bourré
:
"Putain ou qu'c'est qu'j'ai encore garé mon vasseau spatial ?
encore un coup des juifs !!"



Nous sommes quoi aujourd'hui ? Mercredi ? Bon et bien figurez vous que ça fait bien 3 jours que j'ai le refrain d'un morceau scotché dans le crâne et que je n'arrive pas à m'en dépétrer....

Mais attention !!!

Pas un morceau, comme ça, genre, anodin !

Non ! Un morceau que j'aime pas !!!

Mais alors pas du tout du tout du tout... Et ça date pas d'hier (ou de 72 h non plus) d'ailleurs !

Un morceau que le punk rocker, plutôt bien conservé malgré toutes ces années de débauches et d'excès, pourrait, si on devait le placer sur l'échelle des morceaux daubesque allant de 1 à 10 (1 étant le cran réservé au morceau de merde passable, genre je sais pas moi je suis libertine de vilaine fermière par exemple et 10 étant le cran de l'attaque à l'arme bactériologique sans sommation) choper la note de 8, voir, 8.5 fastoche.

Bon je pense que ces mauvais moments sont subis vaguement par tout le monde (en tout cas, je l'espère franchement, histoire que je ne sois pas le seul coincé dans cet enfer de musique d'ascenceur) et que donc, vous voyez certainement de quoi je parle.

En y réfléchissant un peu, j'ai le (mauvais) souvenir d'avoir été hanté, un matin, pour rien, par un morceau de J.J Goldman



jean_jacques_goldman_et_johnny_hallyday_1986

Tu sais Johnny, j'aime la complicité qui s'installe entre nous
Attends j'enlève mes chaussettes et on s'improvise un blues en Mi mineur...


Bon j'écris pas le titre du morceau, parce que le connaissant, mon cerveau serait capable de me faire tourner en boucle les 2 morceaux en même temps, un peu comme si vous pointiez le curseur de votre tuner pile entre deux fréquences daubesques...

Mais pire, j'ai le souvenir funeste d'avoir subi "Lemon incest" de Gainsbourg toute une journée

Je dis "pire" parce que j'aime beaucoup Gainsbourg, mais son morceau là, Lemon incest c'est quand même un de ses pires morceaux non ? Mais réécouter la couiner la Charlotte c'est INSUPORTABLE !!!

14820153186465_lemon_incestCharlotte...

TA GUEUUUUUUUUUULLLLLLLLLEEEEEEEE !!!



Dis donc sale caboche, t'aurais pas pu choisir, je sais pas moi, B B initial, avec ces ciolons qui déchirent tout, ou Mélody Nelson et ce son anglais qui déchire grave, ou tout autre track que j'apprécie....

Saloperie de cervelle!!!


Mais LA !! sur ce coup LA !
Non mais LA
LA c'est autre chose...

J'ai beau être un dur, mais force est de constaster que ma raison s'étiole sous les coups répétés de

Love ! TIN TIN TIN TINNNN Love is always on time TIN TIN TIN TINNNN .... Love ! TIN TIN TIN TINNNN Love is always on time TIN TIN TIN TINNNN ....Love ! TIN TIN TIN TINNNN Love is always on time TIN TIN TIN TINNNN ....Love ! TIN TIN TIN TINNNN Love is always on time TIN TIN TIN TINNNN..... etc etc...

Seulement le Bboy il a de la ressource, voyez vous, et au bout de 72 h des plus pénibles je viens de comprendre pourquoi ce morceau m'est revenu tel un boomerang (excellent morceau de Gainsbourg pour le coup) sur le coin de la binette et j'espère qu'en en comprenant la raison et en la partageant avec vous, cela va me permettre de l'exorciser et de me l'extraire du ciboulo...

Mais on ne commet pas un exorcisme sans casser des oeufs et donc pour se faire je vais être obligé d'employer une poignée de mots technique que la plupart de vous ne comprendront peut être pas, mais que la frange des musicien/nes qui viennent échouer ici telle une horde de chevelus en manque de houblon fondant sur la première buvette venue comprendront ou feront semblant de comprendre...

Le morceau qui me hante me pollu, en un mot me squatte n'est rien d'autre qu'un morceau de l'immonde groupe de rock FM (beurk !!)



TOTO

0

0 + 0 = TOTO ça c'est sur

TOTO que je conchies personnellement depuis des decennies

Le morceau, au cas ou vous ne l'auriez pas encore compris se nomme

"love is always mes couilles en gelées"

et donc (pour en finir car je sens que vous baillez) pourquoi me hante t'il autant ?

C'est parce que parallèlement à ma vie de blogger survitaminée, je suis musicien (cherchez Bazarsonik) et actuellement je travaille sur un morceau dont le groove de batterie est ternaire et dont la signature est en 3/4 ce qui le fait ressembler au jeu de batterie du morceau des uatres nases cité plus haut, mais que je ne reciterai pas tellement il m'énerve.

C'est fou comme mon cerveau est joueur tout de même..

Et si vous pensiez que j'allais mettre un morceau de Toto sur mon blog, sachez que vous êtes de grands nigaux ou de grands naïfs, pour m'en sortir, je vais plutôt revenir aux fondamentaux



ONE
TWO
THREE
FOUR


The Clash - White Riot
envoyé par lalinea. - Clip, interview et concert.

 

Merci les gars je savais que je pouvais compter sur vous